Compétences obligatoires

Conformément à la loi, m2A assume les compétences suivantes :

  • le développement économique : zones d’activités et bâtiments économiques d’intérêt communautaire…
  • l’aménagement de l’espace communautaire, organisation des transports urbains et déplacements,
  • l’habitat : Programme local de l’habitat, amélioration du parc immobilier…,
  • la politique de la ville : insertion économique et sociale, prévention, sécurité.

Compétences optionnelles

M2A a choisi 3 compétences optionnelles parmi les six domaines prévus par la loi :

  • la construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements culturels (musées), sportifs (piscines, plan d’eau, patinoire) et touristiques (parc zoologique et botanique) d’intérêt communautaire,
  • la protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie : collecte et valorisation des déchets, propreté urbaine, éducation à l’environnement, pollution de l’air, nuisances sonores…),
  • les actions sociales d’intérêt communautaire : l’accueil petite enfance, les relais assistantes maternelles et les lieux de parentalité ; l’accueil périscolaire et l’aide au maintien à domicile des personnes âgées.

Compétences facultatives

M2A a choisi d’assumer, en plus, d’autres compétences, dites facultatives (aucune obligation légale).

De ces choix découle la spécificité de chaque Communauté d’agglomération :

  • soutien de l’enseignement supérieur,
  • tourisme, dont les musées techniques,
  • cadre de vie et le développement durable (gestion des réseaux de chauffage),
  • aérodrome Rixheim-Habsheim et Autoport,
  • bibliobus.

M2A c’est

  • 267 759 habitants, soit plus d’un tiers de la population du Haut-Rhin,
  • La 20e communauté d’agglomération française.

1er janvier 2010 : naissance

Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) est née le 1er janvier 2010 du regroupement de :

  • la Communauté d’agglomération Mulhouse Sud Alsace (Camsa)
  • la Communauté de communes des Colines (CoCoCo)
  • la Communauté de communes de l’Ile Napoléon (CCIN)
  • les communes d’Illzach, de Galfingue, d’Heimsbrunn et de Pfastatt.

1er janvier 2013

La commune de Steinbrunn-le-Bas a rejoint la Communauté d’agglomération, portant à 33 le nombre de communes-membres.

1er janvier 2014

La commune de Wittelsheim a rejoint la Communauté d’agglomération, portant à 34 le nombre de communes-membres.

1er janvier 2016

La fusion des communes de Brunstatt et Didenheim en une seule commune porte le nombre de communes-membres à 33.

1er janvier 2017

La fusion de la communauté d’agglomération Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) et de la communauté de communes Porte de France – Rhin Sud (CCPFRS) porte le nombre de communes-membres à 39.